pharma|\|ë|2[)

A-t-on le droit de penser ce qu’on veut ?

Première publication : 2020-01-27 lundi

Dernière modification : 2021-05-18 mardi

Deux fois ce mois-ci, alors que j’exprimais mon agacement envers le comportement insensé et pusillanime de nombre de mes contemporains, on m’a très gentiment répondu qu’on avait tous le droit de penser ce qu’on veut…

C’est pas faux… je considère pourtant que cette phrase manque de justesse…

En fait, il me semble que la plupart des gens ne se rendent pas compte qu’ils pensent rarement ce qu’ils veulent, mais plutôt ce qui leur a été inculqué, par leur entourage, par la Société, ou encore par la publicité.

Ce que nous pensons souvent être une opinion ou de l’intelligence de notre part, n’est-il généralement pas qu’une collection de principes vaguement pertinents issus de notre conditionnement ?

Pour en prendre conscience, nous gagnerions à lire les Méditations métaphysiques de Descartes, mais comme c’est d’une lecture pénible et que je n’en ai lu moi-même que des résumés sur Wikipedia, je ne vous n’en voudrais pas si vous ne le faites pas non plus…

Je conclurai simplement sur « Oui, en tant que citoyens libres, nous avons effectivement le droit de penser n’importe quoi. Mais en tant que citoyens responsables, nous avons également le devoir de penser juste et de penser vrai. »

Moi CC-BY-SA

Send me an email.

I love Free Software Free Software, Free Society Datalove Liberté professionnelle Privacy Journée internationale contre les DRM

© Nicolas Floquet - CC-BY-SA | Site édité sous Emacs 27.2 (Org mode 9.4.4), presque auto-hébergé chez Grifon avec Debian et Nginx. Thème graphique dérivé de Dark & Blue.